Semaine 2 (23 au 29 Mars) - 3eB - Ajout au cours sur la Résistance

Par MAXIME GARIEL, publié le lundi 23 mars 2020 14:40 - Mis à jour le lundi 30 mars 2020 12:12
Alerte au Coronavichyrus
Il ne s'agit pas d'un ajout à la leçon, mais plutôt d'informations complémentaires, destinées à accroître votre culture générale et vos connaissances sur le sujet. Image ci-contre : Alerte au Coronavichyrus ?
  • Les chants de la Résistance

 

Nous avons vu dans le dernier chapitre que les actes de Résistance ne se limitent pas aux sabotages et aux attentats : informer la population, créer et diffuser des tracts, ou coller des affiches sont les actes les plus fréquents.

 

La chanson est également un moyen de résister. Certains ont travaillé en 4e sur le rôle important des chants durant les épisodes révolutionnaires ; voici deux exemples de chansons de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

=> Le Chant des Partisans

Créé en 1943 par Maurice Druon et Joseph Kessel, des écrivains français qui ont rejoint De Gaulle à Londres, le Chant des partisans devient l’hymne de la Résistance française.

Les partisans sont aussi appelés résistants, ou maquisards.

La mélodie est notamment sifflotée en guise de signe de ralliement dans les maquis.

 

https://www.youtube.com/watch?v=gredLXwLSpA

 

 

Paroles :

Ami, entends-tu le vol lourd des corbeaux sur nos plaines ?

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?

Ohé Partisans, Ouvriers et Paysans, c'est l'alarme,

Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

 

Montez de la mine, descendez des collines, Camarades.

Sortez de la paille, les fusils, la mitraille, les grenades.

Ohé francs-tireurs ! à la balle et au couteau, tuez vite.

Ohé Saboteur, attention à ton fardeau ! Dynamite !

 

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons, pour nos frères,

La haine à nos trousses, et la faim qui nous pousse, la misère.

Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves,

Ici, nous vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève.

 

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait, quand il passe ;

Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place.

Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes,

Sifflez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.

 

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

 

 

 

=> Bella Ciao

Cette chanson a été popularisée récemment par la série La Casa de Papel. Il s’agit initialement d’une chanson traditionnelle du nord de l’Italie ; certains résistants italiens en transforment les paroles pour en faire un chant de résistance.

 

Elle reste très utilisée après la Seconde Guerre mondiale, notamment dans les milieux italiens communistes.

 

https://www.youtube.com/watch?v=4CI3lhyNKfo

 

Paroles : je ne parle pas l’italien, donc ma traduction est peut-être parfois un peu fautive, toutes mes excuses par avance (et n’hésitez pas à corriger mes erreurs).

Cela dit, les paroles sont faciles à comprendre.

 

una mattina mi sono alzato  (Un matin je me suis réveillé)

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao (Ô ma belle, adieu)

una mattina mi sono alzato (Un matin je me suis réveillé)

E ho trovato l'invasor (J’ai trouvé l’envahisseur)

 

O partigiano portami via (Ô partisan, emmène-moi)

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao (Ô ma belle, adieu)

O partigiano portami via (Ô partisan, emmène-moi)

Ché mi sento di morir (Je me sens prêt à mourir)

 

E se io muoio da partigiano (Et si je meurs en partisan)

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao (Ô ma belle, adieu)

E se muoio da partigiano (Et si je meurs en partisan)

Tu mi devi seppellir (Tu devras m’enterrer)

 

E seppellire lassù in montagna (M’enterrer là-haut sur la montagne)

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao (Ô ma belle, adieu)

E seppellire lassù in montagna (M’enterrer là-haut sur la montagne)

Sotto l'ombra di un bel fior (Sous l’ombre d’une belle fleur)

 

Tutte le genti che passeranno (Tous les gens qui passeront)

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao (Ô ma belle, adieu)

E le genti che passeranno (Et les gens qui passeront)

Mi diranno: che bel fior (Me diront : quelle belle fleur !)

 

E quest' è il fiore del partigiano (Et c’est la fleur du partisan)

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao (Ô ma belle, adieu)

Quest'è il fiore del partigiano (C’est la fleur du partisan)

Morto per la libertà. (Mort pour la liberté)

 

 

Voici pour finir un petit quiz, pour vous permettre de réviser ou de consolider vos connaissances. Il ne devrait pas prendre plus de dix minutes. 

Vous avez jusqu'au mardi 31 Mars pour le faire ; passé ce délai, le lien ne sera plus disponible. 

 

Commentaires

Aucun commentaire